18 septembre 2020

Quelles sont les causes, les risques et les préventions face à un accouchement prématuré ?

On considère comme accouchement prématuré une naissance qui a lieu avant la 37e semaine d’aménorrhée. À ce stade, le fœtus n’a pas atteint son évolution totale. La vie de l’enfant est dans ce cas en danger. Un traitement sérieux est à programmer pour éviter les risques de fausses couches.

Les différents niveaux de prématurité

Il existe en effet différents niveaux de prématurité. Quand l’accouchement a lieu avant la 28e semaine d’aménorrhée, on parle de très grand prématuré et la chance de survie est assez réduite. S’il a lieu, entre la 28e et 32e semaine, le bébé est considéré comme un grand prématuré et il est dans un état délicat qui nécessite une surveillance particulière. Lorsque l’accouchement se fait entre la 32e et 37e semaine, on parle de naissance prématurée. Le bébé a beaucoup plus de chances de survivre.

naissance prématuré

Les causes et les facteurs annonçant un accouchement prématuré

Les causes de l’accouchement prématuré sont nombreuses et parfois indéfinies. En général, il est dû à une malformation de l’utérus, une infection urinaire non traitée ou bien un placenta inséré trop bas. Des contractions douloureuses dans le ventre font partie des signes avant-coureurs. Quand elles sont répétitives, il est fortement conseillé de se rendre chez le médecin. Si la menace est réelle, une hospitalisation immédiate est décrétée. La future maman sera sous haute surveillance et elle restera allongée. Quand tout revient dans l’ordre, elle peut rentrer et les soins peuvent se faire à domicile. Toutefois, le repos total est obligatoire jusqu’au jour de l’accouchement. Certains cas requièrent l’expulsion du bébé prématuré dans l’immédiat. Le nouveau-né sera alors mis en couveuse jusqu’à ce qu’il soit hors danger.

Les méthodes préventives à adopter

Vu que la cause de l’accouchement prématuré est parfois inconnue, il est difficile de le prévenir. Néanmoins, on peut adopter quelques précautions. Pour éviter un accouchement prématuré ou une fausse couche, la femme enceinte doit éviter le surmenage et la fatigue. Elle doit également faire attention à ne pas exposer son ventre à des chocs. Le port de charges trop lourdes et les longs voyages en voiture sont aussi à éviter. Notons que la consommation d’alcool, le tabac et le surpoids s’ajoutent aussi dans les facteurs de risque d’un accouchement prématuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clause de non responsabilité
envelope linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram